Ces 5 "Pionniers de l’Education" venus d’ailleurs qui vont changer le monde

Je, 07/05/2015
Je, 07/05/2015

"Redessinons l'éducation !"  

Dans cette série de 12 articles, Ashoka et le Web Pédagogique vous font découvrir des pionniers qui transforment la façon dont les enfants et les jeunes grandissent. Leur objectif commun : Cultiver la prochaine génération d'acteurs de changement ! Une génération de citoyens créatifs, entreprenants, conscients des enjeux sociaux qui les entourent, confiants dans leur capacité à faire bouger les lignes du monde dans lequel ils vivent, et capables de révéler leur plein potentiel et celui de ceux qui les entourent ... 

Cliquez ici pour découvrir l'ensemble des pionniers présentés par Ashoka.

Ils sont américain, canadienne, norvégien, allemande et indienne, et ils ont décidé de transformer la façon dont nos enfants grandissent.

 

Tous ont un point commun : ils sont convaincus que chaque enfant doit maîtriser une compétence fondamentale dès les plus jeune âge : l’empathie. Pas la sympathie, l’empathie ! Ce que nous dit la recherche conforte de plus en plus leur intuition : développer des compétences socio-émotionnelles dès le plus jeune âge favorise la réussite scolaire, mais aussi personnelle et professionnelle de chaque enfant. Ce rapport de l’OCDE publié en mars dernier abonde en ce sens. L’empathie est reconnue comme l’une des compétences les plus fondamentales par de nombreux experts, comme Daniel Goleman, psychologue mondialement reconnu pour ses travaux sur l’intelligence émotionnelle, qui distingue trois niveaux d’empathie. Le premier niveau : être capable de comprendre la façon de penser de l’autre, d’adopter son point de vue. Le second niveau : non seulement comprendre ce que l’autre ressent, mais aller plus loin et ressentir ce que l’autre ressent. Et le troisième niveau : être capable de passer à l’action lorsqu’un individu montre un signe de souffrance, où lorsqu’un problème surgit.

 

700 des innovateurs sociaux identifiés par Ashoka à travers le monde cherchent à faire émerger des qualités d’acteur de changement, comme l’empathie, chez les enfants et les jeunes. Nous vous présentons aujourd’hui cinq d’entre eux, dont l’impact est particulièrement remarquable : Mary Gordon, Kjartan Eide, Heidrun Maier, Kiran Bir Sethi et Eric Dawson. Tous partagent la conviction que l’empathie est l’une des qualités les plus importantes pour réussir, à l’école comme dans la vie. Qu’elle est une qualité indispensable, qui préexiste en chaque enfant et qu’il faut révéler, développer, cultiver dès le plus jeune âge, à l’école comme en dehors. Tous sont convaincus du rôle clé que jouent les enseignants pour permettre à chaque enfant de posséder le soutien, la confiance et les qualités nécessaires pour révéler son potentiel et transformer positivement la société dans laquelle il grandit. Et tous ont décidé de créer une organisation pour appuyer les enseignants dans cette mission.

 

 

Mary Gordon - Roots of Empathy 


Pays
: Canada 

Son idée : faire venir des nourrissons dans les salles de classes pour aider les enfants à mieux reconnaître, comprendre et gérer leurs sentiments et les sentiments des autres.

Son impact :

- 39% de baisse des agressions entre élèves

- 500000 élèves impliqués dans 3000 classes à travers le monde


Pour en savoir plus

 

 

Kjartan Eide - Trivselsprogram 

Pays : Norvège

Son idée : réinventer les temps de récréations scolaires en créant un programme basé sur l’activité sportive et la responsabilisation des élèves.

Son impact :

- 1/3 des écoles norvégiennes appliquent sa méthode

- 69% des élèves trouvent que les relations à l’école se sont pacifiées grâce au programme

 

Pour en savoir plus

 

 

Heidrun Maier - Papilio 

Pays : Allemagne

Son idée : l'utilisation d’un storytelling à la portée des jeunes enfants. Quatre marionnettes représentant quatre émotions fondamentales -la colère, la tristesse, la peur, et la joie- sont présentées aux enfants, sans qu’il ne soit porté de jugement sur la valeur relative de ces émotions. Pour développer l’alphabétisation émotionnelle des enfants, ces personnages, ainsi que d'autres outils ludo-pédagogiques font partie du quotidien de la classe de maternelle. Les enfants apprennent à communiquer leurs sentiments, à surmonter les irritations provoquées par le comportement des autres enfants et des adultes, et à faire preuve d’empathie avec les autres. Ces instruments simples ont un impact mesurable et de long terme, tels que la réduction des comportements agressifs et violents, l'amélioration de l'environnement de travail des enseignants de maternelle, ainsi qu’une meilleure transition des enfants de la maternelle à l'école.

Son impact :

- 5000 enseignants formés

- 98 000 enfants touchés à travers l’Allemagne

 

Pour en savoir plus

 

Eric Dawson - Peace First 

Pays : Etats-Unis

Son idée : en partenariat avec les écoles primaires, il travaille à construire un climat scolaire apaisé où les enfants apprennent à être des citoyens actifs et engagés. Quand Eric a réalisé que personne n’impliquait les enfants dans la résolution des problèmes de la violence à l’école, il a lancé Peace First pour apprendre aux enfants des stratégies de prévention et de résolution des conflits.

Son impact :

- 2500 enseignants et 40000 élèves formés à la gestion de conflit

- Diminution de 60% des actes de violence dans les écoles partenaires

- 77% des enfants ont été rarement harcelés par d’autres

- 95% des enfants jugent avoir développé des qualités d’empathie

- 95% ont amélioré leurs résultats scolaires

- 84% des enfants ont retrouvé goût à l’école

 

Pour en savoir plus

 

Kiran Bir Sethi - Design for Change 

Pays : Inde

Son idée : utiliser le design thinking pour permettre aux enfants d’imaginer et de concrétiser des projets collectifs ayant un impact positif sur leur communauté, tout en développant des qualités comme l’empathie, la créativité, la collaboration, l’éthique et l’engagement citoyen. 4 étapes structurent son approche : sur une année, les enfants identifient un problème dans leur environnement, imaginent une solution pour le résoudre, réalisent le projet de façon concrète, et partagent leur expérience avec leur communauté.

Son impact :

- Plus de 300,000 enfants touchés à travers le monde

- 30 pays ont implémentés le programme

 

Pour en savoir plus, et encore plus

Et prenez une dose d’inspiration en regardant cette vidéo de Kiran !

 


Votre école met l’acquisition de l’empathie au cœur de son approche pédagogique ? Dites-le nous ! 

Ashoka a créé un réseau de 150 établissements scolaires innovants - de la maternelle au lycée, publics comme privés, urbains comme ruraux, confessionnels ou non, qui cherchent à cultiver l’esprit d’acteur de changement chez leurs élèves. Leur objectif ? Cultiver une génération de citoyens épanouis, entreprenants, conscients des enjeux qui les entourent et confiants dans leurs capacités à transformer positivement la société qui les entourent. Si votre école partage cette ambition, écrivez-nous pour en savoir plus ou candidatez en suivant ce lien.